DécouvertesIndiePsychédélique

Soft Hair : la pop expérimentale sensuelle et groovy

Ecrit par Fanch 27 octobre 2016
Soft Hair

Connan Mockasin + LA Priest = Soft Hair.

Derrière un nom aux allures de shampooing miracle se cachent Connan Mockasin et de Sam Dust (aussi connu sous LA Priest). Avec un album annoncé à la fin de l’été, c’est désormais fait, Soft Hair vient d’atterrir sur la planète Terre. Tant mieux car l’attente était bien longue. La collaboration du néo-zélandais et du british donne donc naissance a un court album de 32min de pure pop expérimentale.

La composition de l’album s’est étalée sur une durée indéterminée, pendant les temps de répit entre leurs tournées respectives et leurs projets annexes. On sait toutefois que les titres ont été enregistré entre l’Angleterre, la France, la Nouvelle-Zélande, la Tunisie et la Suisse. Ce large cadre spatio-temporel invite tes oreilles à un lent voyage mêlant superposition de nappes synthétiques et recette efficace en terme de rythmes et de mélodies. Les longs passages instrumentaux et le goût des structures complexes et parfois déstabilisantes donnent un résultat assez surprenant. L’étrange titre Alive Without Medicine en est l’illustration parfaite.

Un premier clip loufoque et coloré.

Le morceau Lying Has To Stop est à l’image du nouveau duo et du clip, assez loufoque, barré et un peu intriguant. On retrouve Connan & Sam dans un décor tout revêtu d’aluminum. La longue introduction langoureuse se termine par un premier (et unique) couplet chanté par Sam Dust. Connan reprend la main sur le reste du morceau pour arriver tranquillement au climax à 2min22 « Hummmm Yeahhh », tu en jugeras par toi même.

Our lifes they never seem to coincide
But if it’s alright with you

Et l’après-shampooing ?

Quoi tu n’en a toujours pas assez ? Deux autres titres sont également disponibles à l’écoute. Le premier titre de l’album, Relaxed Lizard, va te faire tranquillement bouger avec sa ligne de basse nette et précise. Dans un autre registre, In Love va te poser jusqu’au décollage à partir de la 3ème minute.

Certainement un album a écouter plusieurs fois pour en percevoir toutes les subtilités, on retourne l’écouter de ce pas !

 

Tu devrais aussi aimer