IndiePop

La Femme, Mystère

Ecrit par Ben 19 septembre 2016
LA_FEMME_GROUPE-pic2-1170x609

La Femme, La Femme, La Femme !

Les revoilà ! 3 ans après Psycho Tropical Berlin, les six frenchies de La Femme signent un deuxième opus, Mystère. Et la magie opère. Avec une pop toujours aussi vaporeuse, sensuelle, rêveuse, dansante.

En 3 ans, La Femme a mûri. Elle s’ouvre à un phrasé plus hip-hop (Exorsiseur), à des sons plus orientaux (Psyzook). Ses mélodies sont plus travaillées mais les influences restent les mêmes. On retrouve toujours cette envie frénétique de faire danser avec cette surf-pop (Tatiana). Ce désir d’envoûter (Le vide est ton nouveau prénom où voix, Couteau), renforcé par des voix féminine et masculine qui se mêlent, qui susurrent des mots doux à nos oreilles.
Les textes sont plus acerbes, lucides, parfois tristes. Ils dressent le portrait d’une génération qui perd ses illusions et qui se perd (Où va le monde, Elle ne t’aime pas). Sans tomber dans la niaiserie. Jamais.

Tu m’as dit : on va s’aimer pour toute la vie, je savais pas que la vie ça durerait six mois et demi.

Ils osent et provoquent dans Mycose. La Femme reste un mystère.

Tu devrais aussi aimer