fbpx
Fesses en l'airRap/Hip Hop

Brockhampton, le boys band qui revisite le hip-hop

Ecrit par Maza 30 janvier 2019
BROCKHAMPTON

Qui est Brockhampton ?

Avant toute chose, Brockhampton est un boys band.  Alors, peut-être que le terme boys band peut donner de l’urticaire parce qu’il évoque directement les 2 be 3 ou encore les One Direction qui ne sont pas franchement des références musicales. Même si, on s’est tous déjà laissés entraîner sur ces airs lors d’une soirée trop arrosée. Mais pourquoi les boys band ne seraient-ils que des groupes pop de mâles blancs ? Et pourquoi le Wu Tang Clan ne serait-il pas lui aussi un boys band ? C’est justement ce que Brockhampton tente de nous prouver. Ils sont un collectif de 13 garçons texans âgés de 22 à 25 ans qui font du hip-hop mais aussi de l’electro groovy et du rnb. Parmi eux, certains sont noirs, certains sont gays et ils ne cherchent pas à le nier. Au contraire, ils le revendiquent. Leur leader est Kevin Abstract et il ne cache pas son ambition. Il veut hisser Brockhampton au niveau des groupes de légendes et compte bien tout faire pour y parvenir.

Kevin Abstract, le leader du groupe

Pourquoi Brockhampton a-t-il tout pour réussir ?

Avec Iridescence, leur quatrième album, Brockhampton nous démontre l’entièreté de leur savoir faire. Tout d’abord, ils font tout. Ils jouent, chantent, rappent, produisent et masterisent eux-mêmes leurs sons. Ils ont donc développé une forte identité musicale qui ne varient pas d’un album à un autre. Mais cela ne veut pas dire que toutes leurs musiques se ressemblent. Certaines sont douces et posées telles que SAN MARCOS ou encore TONYA dans lesquelles il est question de la célébrité et de ses revers. D’autres ont des rythmes plus énergiques telles que WEIGHT ou encore TAPE avec des instrus drum and bass. Leurs paroles tournent autour de l’homosexualité, du racisme, des Etats-Unis ou encore des maladies mentales.  Mais leurs compétences ne s’arrêtent pas à la musique. Ils réalisent eux-mêmes leur clip et un des membres a été jusqu’à apprendre le code pour configurer leur propre site internet (https://www.brckhmptn.com/).

I’ve been beat up my whole life / I’ve been shot down, kicked out twice / Ain’t no stopping me tonight

Brockhampton n’a donc pas à rougir de son jeune âge, leur talent compense. Aujourd’hui ils ont quitté San Marcos, la ville du texas dont ils sont orginaires. Ils sont partis pour une tournée américaine. Leur show sont à l’image du collectif : provocateur et vitaminé. Leur arrivée dans le hip-hop américain a de quoi rafraîchir le genre, encore trop souvent réduit à cette image de virilité ostentatoire. Un collectif jeune, ambitieux et talentueux qui ne tardera pas à devenir une référence dans le hip-hop américain.

 

Tu devrais aussi aimer